espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Une (R)Evolution majeure pour choisir ses variétés fourragères

Lectures : 90918 octobre 2016

Herbe-book vient d’être mis à jour avec une évolution notable : désormais, certaines variétés indiquent une valeur énergétique exprimée en Unité Fourragère Lait UFL*, une teneur en protéines (MAT)* et une teneur en sucres solubles (SSR)*. Et comme toute information diffusée dans herbe-book, ces valeurs alimentaires ont vocation à être des valeurs de référence. Herb’actifs vous explique cette nouveauté majeure pour tous les professionnels des systèmes fourragers par une interview des diverses parties prenantes qui ont travaillées sur le projet : le GNIS**, l’INRA** et le CTPS**.

valeurs alimentaire gnis 500

Communiquer sur le progrès des variétés inscrites au catalogue français.

leclerq Denis Leclercq du GEVES

L’ajout de données sur la qualité alimentaire est une étape supplémentaire dans la vulgarisation et la quantification du progrès génétique des variétés fourragères inscrites au catalogue français. Cette démarche a démarré avec Herbe-Book.org, la base de données en ligne sur les variétés de plantes fourragères.

« Au CTPS, nous évaluons les nouvelles variétés fourragères sélectionnées pour, permettre aux éleveurs d’améliorer les performances économiques de leurs troupeaux en introduisant de manière durable les graminées et légumineuses prairiales dans l’alimentation, ce qui passe aussi par une amélioration de la valeur alimentaire des variétés », explique Denis Leclercq du GEVES.

« Pourtant jusqu’à présent, la plupart des critères d’inscription des différentes variétés que l’on communiquait étaient d’ordre agronomique ou de production, rappelle Michel Straëbler du GNIS, et ces critères n’étaient pas forcément audibles par les éleveurs. » et Rémy Delagarde de l’INRA d’ajouter : « Avec ces valeurs alimentaires, on peut enfin communiquer sur le fait que les progrès génétiques ne se font pas que sur les rendements au détriment de la valorisation des fourrages par l’animal, mais aussi sur la qualité nutritionnelle des fourrages. Ces nouvelles données doivent améliorer la confiance entre les éleveurs et les sélectionneurs. Les nouvelles variétés ne produisent pas que de la tige. Ce sont des fourrages de qualité, les animaux vont les manger et la réponse de production sera bonne. »

On commence par les espèces majeures

Pour le moment, seulement certains Ray-Grass Anglais, certains dactyles, certaines fétuques élevées et certaines luzernes disposent de données de valeur alimentaire. « Ce choix est lié au nombre de variétés inscrites par an et à l’investissement nécessaire, à la charge des obtenteurs, pour la connaissance de ces valeurs alimentaires. Seules les variétés inscrites à partir de 2013 disposent de valeurs alimentaires. Et comme Herbe-book est un outil qui permet de comparer les variétés entre elles, selon un ou plusieurs critères, nous n’avons indiqué les valeurs alimentaires que pour les espèces qui avaient un nombre suffisant de variétés pour que la comparaison soit pertinente, explique Vincent Gensollen du CTPS. Mais nous disposons également de données sur des RGH et des RGI non alternatifs, qui seront intégrées lorsqu’un plus grand nombre de variétés seront décrites».

Herbe-Book est désormais riche d’une centaine de variétés notées pour ces critères de valeur alimentaire, dont les témoins du CTPS qui ont été choisies parmi des variétés notoirement connues et inscrites avant 2013.

A quoi s’attendre ?

straebler Michel Straëbler du GNIS

On remarque déjà une variabilité des UFL pour les Ray-Grass Anglais qui n’est pas négligeable, puisqu’elle va de 0,9 à 1 UFL par kg de matière sèche. En revanche, on observe des valeurs UFL plus resserrées pour le dactyle et la fétuque élevée. Rémy Delagarde explique : « Le dactyle, cela fait plus de 30 ans que l’on dit que c’est plus difficile à faire ingérer ou de moins bonne qualité qu’un Ray-Grass. L’ajout de la valeur UFL a donc un réel intérêt pour montrer que les obtenteurs travaillent à améliorer la qualité de ce fourrage ». Et Denis Leclercq de conclure : « Avec ces valeurs alimentaires, on montre que les variétés récentes peuvent présenter des valeurs plus intéressantes que les variétés témoins plus anciennes qui sont des références, et donc que les efforts de la sélection sont payants ».

* Les 3 valeurs alimentaires d'Herbe Book

UFL : Exprime la valeur énergétique d’un fourrage en référence au kg d’orge. Un kg de Matière Sèche d’orge est égal à un UFL, soit 1700 kcal.

Teneur en protéine : Valeur exprimée en pourcent de protéine (= 6,25 x % N) par rapport à la matière sèche.

Teneur en sucres solubles (SSR) : Plus la teneur est élevée, plus la transformation en ensilage sera facilitée. La valeur indiquée est exprimée en pourcent par rapport à la matière sèche.

** Les participants au projet

GNIS : Michel Straëbler - Ancien secrétaire général de la section des plantes fourragères du GNIS. Actuellement secrétaire général de la section pomme de terre.

GEVES : Vincent Gensollen - Directeur de l’unité expérimentale de Montpellier - Secrétaire Technique Section plantes fourragères & gazon.

Denis Leclercq - VATE Plantes Fourragères et Plantes de Services - Unité Expérimentale de Lusignan.

INRA : Rémy Delagarde - UMR1348 PEGASE (Physiologie, Environnement et Génétique pour l'Animal et les Systèmes d'Élevage) - INRA-Agrocampus Ouest

(Re)Découvrez l'Herbe Book en cliquant sur le logo ci-dessous

abc outil herbebook2016 285

A lire également

Comment comprendre les valeurs alimentaires

Construire des valeurs de référence avec Herbe Book

Source : Le Gnis, Herbe-actifs

Source : http://www.abc-eleveurs.net/cultures/dossiers/2563-une-r-evolution-majeure-pour-choisir-ses-varietes-fourrageres

On compte sur vous

Vous êtes les mieux placer pour parler de votre métier !

Cliquez sur l'image ci-dessus pour témoigner ou ici

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters