espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Prairies : mai 2017

Lectures : 29513 juin 2017

En mai, la production cumulée d’herbe est légèrement supérieure à la production cumulée de référence (1982 – 2009). Le manque de pluie commence à faire ressentir ses effets sur la production. En particulier, la pousse mensuelle intervenue entre le 20 avril et le 20 mai est très inférieure à la pousse mensuelle de référence pour toutes les régions fourragères. Néanmoins, au niveau national, le pourcentage de la pousse annuelle réalisé au 20 mai reste supérieur à celui de la pousse annuelle de référence à la même période, le tout début de campagne ayant été très favorable à la pousse.

Situation du mois

Les faits marquants : Une pousse mensuelle très déficitaire

Au 20 mai, la production cumulée des prairies permanentes est estimée à 115,5% de la production cumulée de référence à la même période, soit une perte de près de 70 points par rapport au mois précédent. La production reste cependant excédentaire pour une majeure partie des régions, même si elle marque le pas et devient normale dans le Nord-Est, les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes.

A l’inverse du mois précédent, la pousse intervenue entre le 20 avril et le 20 mai est très inférieure à la pousse mensuelle de référence pour les deux-tiers des régions fourragères, et elle est inférieure pour 20% d’entre elles. Le rechargement hivernal insuffisant des nappes et le déficit hydrique de ce milieu de printemps commencent à impacter défavorablement la production.

Les indicateurs de rendement des prairies permanentes au 20 mai 2017

(Source : Agreste – ISOP – Météo-France – INRA)

rendement prairie 062017

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

L’indicateur de rendement d’ISOP, à une date donnée, est égal au rapport entre le rendement cumulé à cette date depuis le début de l’année et le rendement cumulé moyen à la même date calculé sur la période de référence 1982-2009. Ce rapport est inférieur à 75 % pour un déficit important, compris entre 75 et 90 % pour un déficit faible compris entre 90 et 110 % pour une situation normale et supérieur à 110 % pour un excédent.

Bilan de campagne

Les faits marquants : Le manque d’eau perturbe la campagne

La production est désormais très impactée par le déficit hydrique, la pousse nette mensuelle devenant globalement très déficitaire. La campagne avait pourtant débuté dans de bonnes conditions, grâce notamment à des températures douces et des pluies bénéfiques en mars. Des niveaux de production très supérieurs à la normale étaient atteints le 20 avril.

En conséquence, la production reste actuellement normale à excédentaire sur l’ensemble du pays. Ainsi, le pourcentage de la pousse annuelle réalisé au 20 mai est proche ou supérieur de celui de la pousse annuelle de référence à la même période.

Les indicateurs

indicateur bilan prairie 062017 500

Cliquez sur l'image ci-dessus pour l'agrandir.

Source : Agreste Infos rapides ─ Grandes cultures et fourrages ─ Prairies ─ juin 2017 ─ n° 2/7

Source : http://www.abc-eleveurs.net/cultures/dossiers/2803-infos-rapides-prairies-mai-2017

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters