espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Lait : Septembre 2016

Lectures : 57021 septembre 2016

Bulletin lait 722

Orientée à la baisse depuis mars 2016, la collecte de lait de vache reste stable en juillet

Après un recul de 3,7 % en juin 2016 par rapport à juin 2015, la collecte de lait de vache se stabilise en juillet par rapport à juillet 2015 (+ 0,2 %).

En juillet 2016, le prix du lait standard s’établit en moyenne à 286 €/1000 litres et celui du prix du lait à teneurs réelles est évalué à 293 €/1000 litres. Ils reculent tous les deux de plus de 39 €/1 000 litres par rapport à juillet 2015.

En cumul de janvier à juillet 2016, les évolutions des fabrications de produits laitiers sont hétérogènes, avec une baisse marquée pour les fromages.

En juillet 2016, la collecte de lait de chèvre se tasse tandis que celle de lait de brebis se redresse par rapport à juillet 2015. Les évolutions des fabrications de produits laitiers au lait de chèvre et de brebis sont contrastées.

Lait de vache : principales tendances de la collecte et des prix

Les faits marquants : Orientée à la baisse depuis mars 2016, la collecte de lait de vache reste stable en juillet

Après un recul de 3,7 % en juin 2016 par rapport à juin 2015, la collecte de lait de vache se stabilise en juillet (+0,2 %) par rapport à juillet 2015. Selon les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer, la collecte laitière du mois d’août 2016 serait en net retrait par rapport à celle d’août 2015 en raison d’une pénurie d’herbe liée à la sécheresse estivale et non compensée par l’achat d’aliments composés dans un contexte de dégradation du prix du lait.

Evalué à 286 €/1 000 litres en juillet 2016, le prix du lait standard 38/32 g/l augmente de près de 1 €/1 000 litres par rapport au mois de juin 2016 mais recule de 39 €/1 000 litres par rapport à juillet 2015. Le prix du lait à teneurs réelles s'élève quant à lui à 293 €/1 000 litres, en retrait de 2 €/1 000 litres par rapport à juin 2016 ; il recule de 39 €/1 000 litres par rapport à juillet 2015.

En juillet 2016, le taux de matière grasse s’établit à 39,7 g/l, proche du niveau réalisé en juillet 2015 (+ 0,4 g/l). En cumul depuis le début de l'année 2016, il s'élève à 41 g/l. La part de la collecte de lait de vache bio représente 2,4 % de la collecte totale en juillet 2016.

D’après Eurostat, la collecte laitière européenne cumulée de janvier à juin 2016 ralentit et ne progresse plus que de 3,3 % par rapport à l'an passé. Elle diminue au mois de juin pour la première fois depuis la fin des quotas (- 1,5 % par rapport à juin 2015). Les évolutions sont plus ou moins marquées selon les pays : en cumul de janvier à juin 2016, la collecte progresse de 2,8 % en Italie, de 3,7 % en Allemagne et de 12,6 % aux Pays-Bas, alors qu'elle recule de 1,6 % au Royaume-Uni par rapport à la même période de 2015.

Lait de vache : principales tendances de la collecte par bassins laitiers

Les faits marquants : La collecte en hausse dans deux bassins laitiers

En juillet 2016, la collecte de lait de vache progresse seulement dans les bassins Normandie (+ 7,1 %) et Centre (+ 1,7 %) par rapport à juillet 2015. En revanche, elle recule dans tous les autres bassins hormis Auvergne-Limousin qui reste stable.

Parmi les plus grands bassins laitiers, la collecte baisse de 0,9 % dans le Grand-Ouest et de 1,8 % dans le Grand-Est. Elle est également en retrait de 1 % dans les bassins Nord-Picardie, Sud-Est et Charente-Poitou. Le bassin Sud-Ouest recule quant à lui de 3,1 % par rapport à juillet 2015.

En cumul de janvier à juillet 2016, les prix du lait standard 38/32 g/l et du lait à teneurs réelles sont en forte baisse dans l’ensemble des bassins par rapport à la même période de 2015. Au niveau France, le prix du lait standard recule de 12,1 % et le prix à teneur réelle de 11,8 % d’une année sur l’autre.

Lait de vache : Fabrications de produits laitiers

Les faits marquants L’évolution des fabrications de produits laitiers est hétérogène

En cumul depuis le début de l’année 2016, l’évolution des fabrications de produits laitiers est hétérogène par rapport à l’année précédente. Les fabrications de lait conditionné progressent de 2 % et celles de crème conditionnée de 7,2 %, alors que les fabrications de yaourts et desserts lactés reculent de 2 % sur la même période.

Parmi les fabrications de fromages (– 2,4 % pour le total fromage de vache), seules celles de fromages à pâte pressée cuite progressent de 0,6 % en cumul d’une année sur l’autre. Toutes les autres variétés de fromages sont en baisse : -5,2 % pour les fabrications de fromages frais, – 3,1 % pour les fromages à pâte pressée non cuite, - 0,7 % pour les fromages à pâte molle.

Parmi les produits industriels, les fabrications de matières grasses augmentent de 1,7 % et celles de poudres séchées de 1,5 %. En revanche, les fabrications de caséines et caséinates reculent de 9,9 %, celles de poudre de lactosérum de 4,6 % et celles de babeurre (- 5,2 %) en cumul d’une année sur l’autre.

Lait de chèvre : principales tendances

Les faits marquants : La collecte de lait de chèvre se rétracte

Après un mois de juin 2016 en hausse de 0,5 % par rapport à l’an passé, la collecte de lait se rétracte en juillet 2016 (- 0,3 % par rapport au mois de juillet 2015). Cumulée depuis le début de l’année 2016, elle progresse de 3,3 % par rapport à 2015 et atteint un volume de 301,5 millions de litres.

En cumul sur le premier semestre 2016, les fabrications de produits laitiers au lait de chèvre sont en hausse par rapport à l’an passé. Ainsi, les fabrications de fromages pur chèvre augmentent de 1,3 %, soutenues par le dynamisme des fabrications de bûchettes (+ 4,5 %). Les fabrications de lait conditionné progressent de 15,5 % par rapport au premier semestre 2015.

Lait de brebis : principales tendances

Les faits marquants : Reprise de la collecte de lait de brebis en juillet 2016

Après un léger repli en juin 2016 (- 0,8 % par rapport à juin 2015), la collecte de lait de brebis se redresse de 4 % en juillet 2016 par rapport à l’an passé. Cumulée depuis le début de l’année 2016, elle atteint un volume de 224,3 millions de litres, en hausse de plus de 5 % par rapport à 2015.

En cumul sur le premier semestre 2016, les fabrications de fromages au lait de brebis sont dynamiques : les fabrications de Roquefort augmentent de 0,8 %, celles d’Ossau-Iraty de 8 % ainsi que les fabrications des autres pâtes pressées non cuites qui progressent de 9 % par rapport au premier semestre 2015.

Source : Agreste Infos rapides ─ Lait ─ Août-Septembre 2016 ─ n° 08/11

Source : http://www.abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2531-infos-rapides-lait-septembre-2016

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters