espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Animaux de boucherie - Ovins : Septembre 2016

Lectures : 6313 octobre 2016

 Bulletin viande 722

En août 2016, les cours de l’agneau progressent en fin de mois à l’approche de la fête de l’Aïd. Les abattages d’agneaux sont en repli, les éleveurs retardant les sorties pour que les animaux soient plus lourds.

En juillet 2016, la production ovine progresse en poids en glissement annuel alors que les importations de viande ovine reculent. Sur les sept premiers mois de 2016, la production ovine, en poids dépasse de 5% le niveau de 2015.

Les ovins

Les faits marquants : En juillet 2016, hausse de la production ovine en poids

En août 2016, les abattages totaux d’ovins corrigés des variations journalières (CVJA) ont reculé en têtes et en poids par rapport à 2015.

Avec plus de 292 000 têtes, les abattages d’agneaux corrigés des variations journalières sont en repli de 2,8 % par rapport à août 2015. Le poids moyen des agneaux abattus recule légèrement et se situe autour de 18,3 kg/carcasse. Les abattages d’ovins de réforme progressent par rapport à 2015 en têtes et en poids.

Sur les huit premiers mois de l’année, les abattages d’agneaux ont progressé en poids de près de 5 % et ceux d’ovins de réforme de près de 2%.

Après une baisse sensible au cours du 1er semestre 2016, le cours de l’agneau progresse fortement en août. A 6,33 €/kg carcasse en moyenne, il dépasse e 3,4% le niveau moyen de 2015 et de 2,8% le cours moyen de la période 2011-2015. L’approche de la fête de l’Aïd mi-septembre tire les cours des ovins à la hausse en fin de mois.

En juillet 2016, avec plus de 7 000 téc, la production ovine dépasse de 2 % la production de 2015 suite à la progression des abattages, sur le mois. Les échanges d’ovins vivants progressent de +43 % s’agissant des importations et de 18 % pour les exportations. Par contre, les importations et exportations d’ovins vivants reculent sur les sept premiers mois de l’année.

En juillet 2016, les importations de viande ovine sont en repli de 11,5 % en poids et 7,8 % en valeur. Ce repli concerne les principaux fournisseurs : le Royaume-Uni –17%, l’Irlande –10 % et la Nouvelle-Zélande –6 %. Depuis le début de l’année, les importations totales ont reculé de près de 10 % en poids et 12 % en valeur.

En juillet, la baisse de la demande intérieure se traduit par une nouvelle baisse de la consommation apparente de viande ovine calculée par bilan. Sur les sept premiers mois de 2016, le repli de la consommation atteint 3 %, en glissement annuel.

Source : Agreste Infos rapides ─ Ovins ─ septembre 2016─ n°8/11

Source : http://www.abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2541-infos-rapides-animaux-de-boucherie-ovins-septembre-2016

On compte sur vous

Vous êtes les mieux placer pour parler de votre métier !

Cliquez sur l'image ci-dessus pour témoigner ou ici

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters