espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Infos rapides Animaux de boucherie - Ovins : Décembre 2016

Lectures : 48124 décembre 2016

En novembre 2016, en données corrigées des variations journalières, les abattages d’agneaux sont quasi stables en têtes et en poids alors que ceux d’ovins de réforme augmentent.

Sur la période, bien qu'en repli par rapport au mois précédent, le cours de l’agneau se maintient au-dessus du niveau de 2015 (+2,7 %) et se situe au niveau de la moyenne quinquennale 2011-2015.

En octobre 2016, la production ovine en poids est en hausse de près de 5 %, conséquence de la hausse des abattages sur la période. Sur les dix premiers mois de l’année, elle dépasse de 3,8 % le niveau de 2015. Sur le mois, les importations de viande ovine sont en légère hausse. La consommation apparente de viande ovine dépasse de 2 % le niveau de 2015.

Les ovins

Les faits marquants : En novembre 2016, hausse des abattages d'ovins de réforme

En novembre 2016, les abattages totaux d’ovins corrigés des variations journalières (CVJA) sont stables sur un an (+0,4 % en têtes et -0,1 % en poids).

Avec plus de 233 000 têtes, les abattages d’agneaux CVJA sont en léger retrait de 0,6 % par rapport à novembre 2015. Les abattages d’ovins de réforme CVJA dépassent nettement le niveau de 2015 : +6,4 % en têtes et +3 % en poids, entraînant une baisse de plus de 3 % du poids moyen des animaux abattus. Les conditions climatiques de l’été et leur impact négatif sur les productions fourragères ont pu conduire les éleveurs à accroître les mises à la réforme d’animaux avec l’arrivée de l’hiver.

En novembre 2016, le cours de l’agneau recule par rapport au mois précédent. A 6,42 €/kg carcasse, il dépasse de 2,7 % le niveau de 2015 mais rejoint le niveau de la moyenne 2011-2015.

En octobre 2016, avec 5 400 téc, la production ovine dépasse de près de 5 % le niveau de 2015. Cette progression se passe dans un contexte de hausse des abattages (+3 %) et de repli des échanges d’ovins vivants. Sur les dix premiers mois de l’année, la production ovine est supérieure de près de 4 % à celle de 2015.

En octobre 2016, les exportations d'ovins vivants sont en repli, essentiellement à destination de l'Italie. Par contre, elles progressent légèrement vers l'Espagne. Les importations d'ovins finis en provenance d'Espagne, principal fournisseur de la France, reculent.

En octobre 2016, avec plus de 7 300 téc, les importations de viande ovine se maintiennent quasiment au niveau de 2015. Si les ventes en provenance de Nouvelle Zélande et d'Irlande reculent, respectivement -16 % et - 3 %, celles en provenance du Royaume-Uni progressent de près de 8 %.

La consommation apparente de viande ovine progresse de 2 % en octobre. Sur l'année, elle est en repli de 3,5 %.

Source : Agreste Infos rapides ─ Ovins ─ décembre 2016 ─ n°11/11

Source : http://www.abc-eleveurs.net/elevages/dossiers/2628-infos-rapides-animaux-de-boucherie-ovins-decembre-2016

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters