espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Sursemis de prairies : Les outils spécifiques sont les plus efficaces

Lectures : 255413 février 2015

Enrichir sa prairie en espèces végétales ne passe pas forcément par un semis après labour. Des appareils y parviennent tout en continuant d'exploiter la parcelle.

outils specifiques sursemis 530

Piétinement des bovins, attaques de ravageurs (taupins, campagnols, etc.), concurrence entre espèces, vieillissement, sécheresse... les raisons d'un appauvrissement spécifique d'une prairie sont multiples. Cependant, entretenir la variété de la prairie permet de maintenir les qualités nutritionnelles du fourrage et de limiter les compléments alimentaires, de plus en plus coûteux.

Aussi, « avant de se poser la question sur quel outil choisir pour réenrichir sa prairie, il convient de réaliser un bon diagnostic sur les raisons de son appauvrissement, explique Pierre Lépée, conseiller machinisme à la Chambre d'agriculture de la Creuse. Certains réensemencent plusieurs fois une prairie en vain, alors que le problème peut être une question de fumure inadaptée, un choix d'espèces inappropriés aux conditions pédoclimatiques ou un sol trop tassé. »

La herse de prairie joue la carte du débit de chantier

Néanmoins, dans la majorité des situations, le réensemencement de la prairie est inévitable. La solution qui vient le plus naturellement consiste à labourer la prairie et réimplanter un mélange d'éspèces au semoir à céréales. Par conséquent, la prairie ne peut être exploitée pendant plusieurs mois. Cette opération radicale et coûteuse peut être évitée si la prairie n'est pas trop dégradée. En alternative, la technique du sursemis consiste à implanter les espèces manquantes sur une prairie laissée en place et permet de continuer à exploiter la parcelle. Délicate et ne garantissant pas un succès total, cette technique est peu gourmande en temps et en carburant puisqu'elle s'effectue généralement en une seule opération, contre quatre à six passages dans le cadre d'un retournement de prairie.

Plusieurs équipements spécifiques offrent une bonne réussite

herse etrilles

Sur le marché, les constructeurs rivalisent de solutions pour réaliser ce sursemis. La plus économique consiste à utiliser une herse de prairie. Cette dernière peut être équipée d'une trémie et d'un système de distribution de petites graines ou suivre le passage d'un épandeur électrique de petites graines. Plusieurs passages de herses avec les dents en position agressive peuvent être nécessaires avant le semis pour créer un lit de semence suffisant. Le sursemis sera suivi d'un passage de rouleau pour favoriser le contact terre-graine, donc la germination.

Cependant, l'efficacité de ce dernier passage n'est pas forcément assuré sur sols irréguliers. « Je suis davantage partisan des appareils à socs ou à disques qui implantent la graine directement à 1,5 cm de profondeur, conseille Pierre Lépée. Le contact terre-graine est beaucoup moins aléatoire. » Plusieurs essais réalisés par la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire ou par l'ART en Suisse confirment les propos du technicien.
Selon certains, l'efficacité de herses de prairie avec trémie semeuse et des semoirs spécialisés, serait de 50 à 60 % pour les premières et de 80 à 90 % pour les seconds. Les appareils spécifiques ouvrent un sillon au fond duquel tombe un peu de terre fine générant un bon lit de semence.

Pour pouvoir lire la suite de cet article il vous suffit de vous inscrire gratuitement sur abc-éleveurs en cliquant ici.

Source : http://www.abc-eleveurs.net/materiel/dossiers/532-sursemis-de-prairies-les-outils-specifiques-sont-les-plus-efficaces

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters