espace membre

Logo abc-éleveurs

www.abc-eleveurs.net

Contrôlez vos engins de manutention tous les six mois

Lectures : 172318 avril 2014

Les agriculteurs travaillant avec des salariés ou des stagiaires sont tenus de réaliser régulièrement une vérification de leurs appareils de manutention.

Voici les principaux points à contrôler sur les chargeurs télescopiques et les chargeurs frontaux.

controle engin manutention 530

L'arrêté du 1er mars 2004 impose une vérification périodique des équipements de manutention et de levage. Il concerne en premier lieu les chariots télescopiques, les valets de ferme, les chargeurs frontaux sur tracteurs, incluant aussi les outils attelés sur le bras de levage. Mais il englobe également les transpalettes motorisés, les treuils, les palans, les engins de terrassement, les systèmes de levage des remorques porte-caisson, les remorques élévatrices, les ponts roulants, les portiques ...

Pour les tracteurs avec chargeur, les chargeurs télescopiques et les valets de ferme, la réglementation prévoit deux catégories : les engins de levage et ceux de manutention.

Les premiers déplacent et lèvent des personnes, des matériels ou des marchandises conditionnées (pallox, balles de paille), et imposent une vérification tous les six mois, incluant un test de charge.

Les seconds sont limités à la manutention de marchandises en vrac (fumier, terre, etc.) : ils doivent être contrôlés tous les ans et ne sont pas soumis aux tests de charge. Dans les faits, la différenciation technique entre engins de levage et engins de manutention s'effectue sur la présence (pour les premiers) ou non de clapet parachute, qui bloque les flux d'huile en cas de chute anormale de pression.

Autocontrôle par l'agriculteur

Cette vérification est obligatoire uniquement pour les exploitations (ou Cuma) accueillant un salarié ou un stagiaire. Selon les régions, elle peut être effectuée par des conseillers en machinisme, des mécaniciens de concession, des privés ou par des cabinets d'expertise aux tarifs souvent plus chers. L'exploitant peut prendre la responsabilité de réaliser lui-même le contrôle : il doit être à l'aise en mécanique et connaître les principes réglementaires concernant ces engins, les techniques de prévention, la pratique des vérifications, y compris ses mises à jour. Une formation est de rigueur.

En cas de non-respect, l'agriculteur encourt une amende lors d'une visite de l'inspection du Travail, mais aussi la non-prise en charge par les assurances en cas d'accident (salariés, stagiaires, personnes venant aider ponctuellement sur l'exploitation). Enfin, quel que soit le vérificateur, un rapport de vérification doit être établi.

État du chargeur

La structure générale doit être intègre : mécano-soudure des bras et du bàti, boulonnerie, vérins, tuyauterie et raccord, système de remisage (une fois dételé sur chargeur frontal), usure des patins.

Par des manipulations du chargeur, vérifier le bon état des bagues d'articulation. Les commandes doivent être identifiées : ne pas hésiter à ajouter des étiquettes si les symboles s'effacent.

etat chargeur 200

Sur les télescopiques

Le cahier de maintenance des télescopiques doit être mis à jour régulièrement, consignant les inspections, opérations de maintenance et autres réparations.

sur telescopiques 350

Vérifiez également la présence d'abaques de charge ou d'une plaque de capacité de charge. En levant une lourde charge, vérifiez le bon fonctionnement du système de surcharge (dispositif visuel et sonore), en allongeant progressivement le bras.

Bon état général du véhicule

Pour pouvoir lire la suite de cet article il vous suffit de vous inscrire gratuitement sur abc-éleveurs en cliquant ici.

Source : http://www.abc-eleveurs.net/materiel/dossiers/946-controlez-vos-engins-de-manutention-tous-les-six-mois

Rejoignez-nous !

Les articles, les jeux concours, les paroles d'éleveurs sont en direct sur

Facebook Twitter Google+

Newsletters ABC

Chaque mois, recevez gratuitement les meilleurs articles sélectionnés par les éleveurs, selon votre filière.

Tentés ?
Regardez les dernières newsletters