Le rinçage du pulvérisateur

Lectures : 300

Le rinçage de la cuve du pulvérisateur suit une procédure stricte.
Cette opération indispensable après chaque fin de traitement peut être réalisée au champ ou à la ferme. Au champ, le taux de dilution de la bouillie et les modalités de vidange sur la parcelle sont réglementés. C'est la méthode la plus simple et la moins coûteuse.

 pulverisateur 530

Le rinçage de la cuve du pulvérisateur est une opération indispensable et systématique après chaque chantier de pulvérisation.
La pratique de gestion au champ est autorisée et constitue la solution la plus simple pour gérer ses effluents.

Diluer par au moins 100 la concentration du dernier fond de cuve

La procédure à respecter pour le rinçage de l’intérieur de la cuve du pulvérisateur est précise. Le rinçage ne doit intervenir qu’après désamorçage complet de la pompe. Il faut alors diluer la bouillie résiduelle dans au moins 5 fois son volume d’eau clair. Ce volume dilué doit circuler dans tout l’appareil, puis être pulvérisé dans la parcelle jusqu’à ce que la pompe se désamorce à nouveau. Réaliser cette opération 2 à 3 fois consécutivement avec un volume d’eau total au moins égal à 10% du volume de la cuve principale de manière à diluer au moins par 100 le dernier fond de cuve. La dernière étape consiste alors à vidanger ce dernier fond de cuve sur la parcelle, et de nettoyer les filtres.

La présence d’une buse rotative à l’intérieur de la cuve principale est un avantage supplémentaire qui assure un meilleur rinçage et minimise les risques de dépôt sur les parois.

Equiper le pulvérisateur d’un kit de lavage

Le lavage extérieur du pulvérisateur génère des effluents et est également réglementé. Pour réaliser cette opération au champ, l’appareil doit être équipé d’un kit de lavage avec un tuyau souple monté sur un enrouleur, et prolongé d’une lance jet d’eau.
La pompe du pulvérisateur utilise l’eau stockée dans la cuve de rinçage de l’appareil.

Lavage à la ferme : collecter ou traiter les eaux de lavage

Si le lavage est réalisé à la ferme, les eaux de lavage doivent être stockées puis collectées par un prestataire agréé, ou traitées sur place avec l’un des procédés reconnus officiellement par le Ministère chargé de l’Environnement.

Eliminer les déchets dangereux selon la procédure en règle

Les matières absorbantes souillées par les produits phytosanitaires sont des déchets dangereux. Ils doivent donc être éliminés conformément à la réglementation par déchetterie ou prestataire agréé.

Par ailleurs, les EVPP (Emballages vides de produits phytosanitaires) et les PPNU (Produits phytosanitaires non utilisables) sont retournés au magasin distributeur aux dates de collecte organisées par Adivalor et annoncées dans la presse.
La manutention des produits et emballages nécessitent au minimum le port de gants de protection.

Enregistrer les traitements phytosanitaires

En fin de traitement, une fois le matériel rangé, c’est au bureau que se déroule la dernière étape : l’enregistrement des traitements sur un registre.
Ce travail permet de tracer l’historique des opérations et des produits utilisés.

 

Source: ARVALIS - Institut du végétal

Je vote pour que ce dossier soit en page d'accueil du site :
Recommander